A la découverte des chemins de Gironde et d'ailleurs ...

Séjour dans le Gard du 9 au 16 septembre 2018 / Aigues-Mortes

Samedi 15 septembre

Les remparts d'Aigues-Mortes

 

Moins d'1heure plus tard, nous laissons la voiture sur le parking de l'hôtel. Sur les conseils de la dame de l'accueil, nous empruntons la "Via Rhôna" passant à l'arrière du super marché et conduisant au Pont de Provence à l'entrée d'Aigues-Mortes. Beaucoup de monde pour ces 2 journées du Patrimoine ensoleillées. Nous débuterons cette matinée par la Tour de Constance et le tour des remparts remarquablement bien conservés. Un peu d'histoire :

Il s’agit d’un quadrilatère quasiment parfait, hérissé de tours et percé de portes. Les plans sont établis par Louis IX et son architecte Eudes de Montreuil. Celui-ci meurt en 1289 et Cominelli termine l’ouvrage. Les fondations reposent généralement sur une plate-forme de bois prenant appui sur des pieux de chêne enfoncés jusqu’au sol dur. Amenée par bateau, la pierre calcaire provient des carrières de Beaucaire et des Baux.

Les remparts se déroulent sur 1634 m. Ils comportent 10 portes et celle de la Gardette, côté Nord, a été pendant longtemps la seule accessible (ses vantaux mesurent 5m de haut).

  • Le front Ouest relie la Tour de Constance à la Tour des Bourguignons, témoin d’événements les plus sanglants. En effet, Aigues-Mortes, n’est pas épargnée par la guerre de Cent Ans.
  • Le long du front Sud, s’amarrent les galères, donnant les noms de Porte de la Marine, de l’Arsenal, des Galions, de l’Organeau.
  • Le Côté Est est encadré par la Tour de la Poudrière et celle de Villeneuve. Il est percé de deux portes, celle de la Reine appelée ainsi depuis l’entrée d’Anne d’Autriche accompagnant Louis XIII en 1622 et la porte des Cordeliers, à proximité du Couvent des Cordeliers fondé par Louis IX en récompense de l’accueil chaleureux des habitants.
  • Le front Nord aligne en alternance deux tours de flanquement (de la Mèche et du Sel) et deux portes (Saint Antoine et de la Gardette, porte principale de la ville).

Nous avons monté et descendu un nombre incalculable de marches. Après avoir parcouru la totalité des remparts et profité des vues sur la ville, le canal et les salins, nous avons fait une longue pause au restaurant.

toutes les photos sont à découvrir dans l'album

----------------------------------------------------

Visite du salin en petit train

 

L'après-midi sera consacré à la visite du salin ... où nous avons dû patienter 1h30 avant de monter dans le petit train (de 17h). Il y avait tellement de monde que le dernier départ a été programmé à 18h30 (horaires largement dépassés).

La vocation salinière d'Aigues-Mortes remonte à l'Antiquité. Peccius, ingénieur romain, a été chargé, au début de l'ère chrétienne, d'y organiser la production du sel. En 1856, les différents propriétaires de salins s'unissent pour fonder les Salins du Midi. La saliculture est devenue l'une des plus grandes activités de la Camargue, depuis l'essor de l'industrie chimique : le chlore et la soude extraits du sel entrent dans la composition de nombreux produits chimiques et pharmaceutiques. Les bassins de préconcentration et d'évaporation de Salin-de-Giraud s'étendent sur 14 000 ha. Le Salin d'Aigues-Mortes est dédié à la culture d'un sel de mer de qualité, essentiellement destiné à l'alimentation. La coloration rose de l'eau est liée à la prolifération de micro-organismes du type algues microscopiques, appelées "dunaliella salina". Sur le Salin d'Aigues-Mortes, l'exploitation de l'Artemia Salina est complémentaire de l'activité salinière. L'Artemia constitue un aliment de premier choix pour poissons et crustacés. Dans la continuité des corporations de maîtres sauniers (XIIe siècle), la Confrérie du sel de mer reprend le flambeau de la tradition et continue à sublimer un des produits les plus indispensables à la vie de l'homme et qui en plus de ses vertus gastronomiques véhicule des valeurs symboliques spirituelles et universelles. L'exploitation d'Aigues Mortes produit chaque année 500 000 tonnes de sel et en fait une référence mondiale. En Camargue, le sel est très largement présent dans le sol et la nature du terrain très plat et argileux, parsemé d'étangs, se prête bien à l'extraction du sel de mer. C'est également la région où l'évaporation est la plus intense et les pluies les plus faibles.  Source  Avignon et Provence.com

1h15 de balade commentée, un arrêt de quelques minutes pour grimper sur la camelle et profiter de la vue sur Aigues-Mortes suivi d'un autre arrêt au Musée du sel pour une visite et quelques emplettes ... la journée est déjà bien avancée. Il est temps de rejoindre l'hôtel et de nous installer.

les photos sont à découvrir dans l'album



Publié à 23:40, le 3 novembre 2018, dans Sejour Gard, Aigues-Mortes
Mots clefs :


Séjour dans le Gard du 9 au 16 septembre 2018 / Aigues-Mortes

Dimanche 16 septembre

Parcours de découverte de la Cité d'Aigues-Mortes

 

Nous ne pouvons quitter Aigues-Mortes sans rechercher les différents monuments ou curiosités disséminés à l'intérieur des remparts. La ville est bâtie selon un plan orthogonal dans lequel les rues convergent toutes vers la place centrale : ici se situent l’église Notre Dame des Sablons et la maison consulaire bâties en 1260 ainsi qu'un couvent construit par les franciscains. Mais c'est depuis le haut des remparts que l'on se rend le mieux compte de la topographie du lieu. Les rues rectilignes se croisent à angle droit et les accès se font uniquement par une des nombreuses portes que compte la cité. Munis du plan et des explications nous avons déambulé, souvent le nez en l'air et découvert de nombreux vestiges allant du XIIe au XIXe.

 

toutes les photos sont à découvrir dans l'album

C'est ici que s'achève notre séjour en terre gardoise, région très accueillante au riche patrimoine.



Publié à 23:35, le 3 novembre 2018, dans Sejour Gard, Aigues-Mortes
Mots clefs :


Séjour dans le Gard du 9 au 16 septembre 2018 / Vauvert et le centre de découverte du Scamandre

Vendredi 14 septembre

Au diable ... Vauvert !

 

Mais pourquoi dit-on toujours "aller au diable Vauvert" ?

Cette expression désigne un lieu particulièrement éloigné. Au Moyen-Âge le sanctuaire de Notre-Dame du Val-Vert attirait de nombreux pèlerins qui venaient souvent de régions fort éloignées, ce qui rendait la pénitence plus dure. Mais pourquoi le diable ? Sur le parvis des églises qui marquaient les étapes des pèlerinages, il était d'usage de produire des spectacles à caractère religieux, les mystères, et d'autres au caractère burlesque et profane, les diableries. Il est donc devenu coutumier de dire qu'on allait voir les diables du Val-Vert quand on y allait en pèlerinage.

Vauvert est situé entre la Petite Camargue (ou Camargue gardoise qui désigne la partie de la Camargue située à l'ouest du Petit-Rhône, dans le département du Gard et de l'Hérault) et le plateau des Costières (de l'occitan coustiera, sont une région naturelle française située dans le département du Gard). La ville actuelle, située au cœur du vignoble de l'AOC Costières de Nîmes, a le caractère typique des bourgs agricoles du siècle dernier. Le vieux centre a gardé un aspect pittoresque avec ses ruelles étroites. Au nord, la vigne, au sud une immense nature sauvage bordée d'étangs et de roselières, véritable réserve naturelle d'oiseaux et d'animaux sauvages (taureaux et chevaux camarguais). Vauvert est un des fiefs de "l'Aficion" taurine. Les traditions taurines camarguaises y sont très vivantes.

Au Moyen-Âge, la petite cité était appelée "Posquières" : lieu où se trouve un grand nombre de puits. Ils étaient nombreux sur les flancs de la colline du Castellas et certaines maisons, dans leur cour intérieure en comptent jusqu'à 3.

Passage par l'OT duquel nous sommes ressortis avec de la documentation et des idées pour occuper notre journée. Nous débuterons par "l'itinéraire de découverte" très bien décrit et illustré ... impossible de se perdre !

 

les photos sont à découvrir dans l'album

---------------------------------------------------------

Réserve Naturelle du Scamandre

 

Notre tour de ville effectué et après quelques achats pour le pique-nique, nous prenons la route pour Gallician, village appartenant à la commune de Vauvert, situé en pleine Petite Camargue, au pied du plateau des Costières, sur les rives du Canal du Rhône à Sète et de l'étang de Scamandre. Gallician vit surtout de la viticulture - AOC Costières-de-Nîmes - activité principale à laquelle on peut toutefois ajouter la pêche et la "sagne", c'est-à-dire la coupe du roseau. Il est doté d'un port de plaisance et d'une halte nautique. Le canal d'irrigation du Bas-Rhône Languedoc s'écoule quant à lui au nord du hameau. La voie verte Vauvert-Gallician le longe sur 7 km entre ces deux localités. La réserve naturelle régionale du Scamandre se trouve au lieu-dit les Iscles, sur le territoire du hameau de Gallician.

La Réserve Naturelle Régionale du Scamandre, anciennement Réserve Naturelle Volontaire de Buisson Gros et la Fromagère, est composée des domaines de la Fromagère et de Buisson Gros, propriétés respectives de la commune de Vauvert et du Conseil Départemental du Gard. Acquis à des fins de protection et de valorisation, ces 240 ha autrefois en partie cultivés représentent aujourd’hui un des joyaux du département en termes de patrimoine naturel. La diversité du vivant sous toutes ses formes y est exceptionnelle : les oiseaux, dont bon nombre d’espèces remarquables se reproduisent à deux pas des bâtiments d’accueil du Centre, sont particulièrement emblématiques de cette zone humide typiquement méditerranéenne. Dans la RNR nichent notamment les 9 espèces de Hérons présentes en Europe, ainsi que plus de la moitié de la population Française d’Ibis falcinelle au sein de la plus grand colonie mixte que la France ait connus pour ces espèces (9 000 couples en 2015). Les habitats naturels, dont 12 sont d’intérêt communautaire ( Directive Habitats - Natura 2000), forment par ailleurs une mosaïque de milieux permettant la présence d’un grand nombre d’espèces hautement patrimoniales telles que la Cistude d’Europe, une tortue aquatique, ponctuée de petites taches jaune, que l'on trouve en cherchant sur les troncs d'arbres qui retombent dans les nombreuses roubines (fossés) du site. Inscrit comme vulnérable sur la liste rouge mondiale (UICN) le Campagnol amphibie est surement le mammifère le plus patrimonial présent sur le site.

Le Centre du Scamandre propose plusieurs parcours en boucles (4 km pour la plus longue.) Des points de connexion entre les sentiers permettent aux visiteurs d’adapter leur balade au temps dont ils disposent et de choisir un itinéraire en fonction de leurs centres d’intérêts. Le parcours sur pilotis (1 km) réalisé dans le cadre d’un programme européen Life Butor offre la possibilité de cheminer au cœur des marais et de rejoindre trois points d’observation et d’écoute. Ce sentier accessible en fauteuil roulant est labellisé "Tourisme et Handicap". Plaquette à consulter ICI

Nous avons effectué la totalité des circuits sans nous presser et avant la fermeture du site à 18h. Et pour la première fois j'ai pu admirer des flamants roses autrement qu'en photo !!!

 

toutes les photos sont à découvrir dans l'album

Dernière soirée à Caissargues ... demain nous prenons la direction d'Aigues-Mortes pour 2 journées encore bien remplies.



Publié à 20:15, le 27 octobre 2018, dans Sejour Gard, Vauvert
Mots clefs :


Séjour dans le Gard du 9 au 16 septembre 2018 / Saint-Rémy-de-Provence et Beaucaire

Jeudi 14 septembre

Saint-Rémy-de-Provence

 

Cette ville de charme est aussi une des plus anciennes de France. Après la destruction de la ville romaine de Glanum, l'agglomération s'est développée à son emplacement actuel. On y voit encore de nombreuses empreintes architecturales datant du Moyen-Âge jusqu'à l'époque contemporaine en passant par la Renaissance, époque riche qui vit naître Nostradamus. C'est vers la fin du XIXe siècle que la ville commence à attirer peintres, écrivains et musiciens comme Charles Gounod ou Vincent Van Gogh. Durant son séjour d'un an à l'asile St-Paul de Mausole, fasciné par la force des paysages et l'ardente lumière des Alpilles, le peintre de génie a réalisé ici près de 150 peintures.   Source Dépliant délivré par l'OT

C'est donc une journée encore chargée et riche de découvertes qui nous attend aujourd'hui : visite du centre historique de Saint-Rémy et des Antiques ...

 

toutes les info et les photos sont dans l'album

 

... suivie du circuit Van Gogh après la pause déjeuner. Un balisage au sol nous invite à une promenade libre d'environ 2km AR à travers les paysages qui ont inspiré Van Gogh. Jalonnée de 19 reproductions d'œuvres peintes à Saint-Rémy, cette balade nous entraine dans l'univers réel ou imaginatif de l'artiste.

 

à voir dans l'album



Publié à 23:50, le 25 octobre 2018, dans Sejour Gard, Saint-Rémy-de-Provence
Mots clefs :


Séjour dans le Gard du 9 au 16 septembre 2018 / Saint-Rémy-de-Provence et Beaucaire

Jeudi 13 après-midi ... suite

Beaucaire en Terre d'Argence

 

Terre d’Argence = terre qui à la couleur argent

En ce qui concerne le nom de "terre d’Argence" la Société d’Histoire et d’Archéologie de Beaucaire (SHAB) précise que s’il n’y a aucune aucune explication officielle il y en aurait par contre deux officieuses : le terme "Argence" viendrait du latin "argentéus" argenté dans le sens "riche". L’histoire générale du languedoc donne " Ager argentèus" (terre argentée) mais aussi "terra Argenciae" (terre de l’argent-terre de richesse) en parlant du territoire de Beaucaire. Ce terme apparaît dès le IX° siècle. L’autre version, toujours officieuse mais très populaire et transmise par l’oralité viendrait du fait que l’abondance de peupliers qui bordent cette région du Rhône laissent miroiter leur feuillage argenté sous l’effet des vents dominants du Nord et du Sud.

Un peu d'histoire ...

Tour à tour ville romaine, médiévale puis classique, Beaucaire fut le théâtre de grands événements dans son histoire avant de s’offrir à nos yeux sous son aspect moderne. Fondée au VIIème siècle avant J.C., Beaucaire est connue comme ville relais de la célèbre voie Domitienne qui reliait l’Italie à l’Espagne (121 avant J.C.). C’est à cette étape que la voie Domitienne se divisa pour desservir les directions d’Arles, de Nîmes, de Remoulins et de Saint-Gilles. A cette époque Beaucaire, qui signifie "belle pierre" s’appelait "Ugernum". Le Moyen Âge marqua un ralentissement de l’extension de la ville. Beaucaire n’échappa pas aux troubles de cette sombre période subissant les invasion des Burgondes, des Goths puis des Sarrazins. C’est à cette époque que se construisit le premier rempart et que s’effectua l’agrandissement du château. Au XIIIème siècle, Louis IX se rendit plusieurs fois à Beaucaire. La ville s’étendit et sa population augmenta. Malgré la Guerre de Cent Ans et les guerres de Religion (XIV, XV et XVIème siècles), le faste et le raffinement de l’architecture s’amplifièrent parallèlement à la richesse des marchands beaucairois. Du XVI au XIXème siècle, la Foire de la madeleine a apporté à Beaucaire un rayonnement international. Dix jours de Foire franche généraient un volume d’affaires comparable à celui du port de Marseille en une année. La Révolution de 1789 n’a pas détruit l’activité des marchands. C’est à cette époque que s’édifièrent les plus beaux hôtels particuliers et demeures dont l’Hôtel de Clausonnette et l’Hôtel de Ville. L’arrivée du chemin de fer et l’arrêt du commerce fluvial ont progressivement anéanti la Foire de la Madeleine. A la fin du XIXème et début du XXème siècle, quelques ouvrages de grande valeur furent construits comme la "banquette", digue de pierre longeant la ville dans sa partie et protégeant le centre ville des crues du Rhône, les Halles alimentaires et Casino municipal, actuelle salle des fêtes. C’est également à cette époque que le Canal fut creusé permettant de relier Beaucaire au Canal du Midi.   Sources  Site officiel de la ville de Beaucaire

Plusieurs circuits se recoupant sont proposés dans le dépliant délivré par l'OT: La ville médiévale (le château, l'église St-Paul ...), Au temps de la Foire de la Madeleine (les hôtels particuliers, la collégiale ND des Pommiers ...) et Beaucaire 1900  (canal, casino, fontaines, halles ...). Le plan peu détaillé signale les bâtiments remarquables par des numéros ... il ne reste plus qu'à parcourir un dédale de rues et ruelles pour les découvrir ... et bien d'autres encore (non mentionnés) ! Quelques uns nous ont échappé, certains nous ont fait tourner en bourrique mais dans l'ensemble nous avons presque tout vu.

Je tiens à remercier la dame habitant l'hôtel de Clausonnette qui nous a gentiment invités à pénétrer dans la cour de l'hôtel et à prendre des photos. Sans oublier le monsieur habitant le même immeuble qui a rajouté que "le patrimoine appartient à tout le monde" ...

 

toutes les photos sont dans l'album



Publié à 23:45, le 25 octobre 2018, dans Sejour Gard, Beaucaire
Mots clefs :


{ Page précédente } { Page 1 sur 2 } { Page suivante }


Qui suis-je ?


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos


Gribouille



Mes albums


«  Décembre 2019  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Rubriques


Accueil
Albi
Bordeaux
Cigognes
Creches
Creuse
Divers
Espagne
Estuaire
Festivites
Galette
Gastronomie
Grues cendrees
Journee entiere
La Garonne
Landes
Lot et Garonne
Lozere
Moselle
Parcs et jardins
Pays Basque
Rando urbaine
Randonnee
Sejour Gard
Sejour Gard et Lozere
Sejours decouvertes
Sortie weekend
Vendee
Visite guidee


Derniers articles


ACCUEIL
Saillans ... dans le Fronsadais
Bordeaux ... boucle au départ de la Place Stalingrad
Musée de l'ALAT et de l'Hélicoptère
Challenge du Ruban Rose
Libourne ... ville bastide et vinicole
Séjour en Creuse du 8 au 15 septembre 2019 / Sous-Parsat et Mareilles
Séjour en Creuse du 8 au 15 septembre 2019 / Flayat et Giat
Séjour en Creuse du 8 au 15 septembre 2019 / Sarran et Felletin
Déjeuner-croisière à bord du Sicambre Bordeaux
Semens ... comme des montagnes russes
Tizac-de-Curton ... de vallon en vallon
Villeréal ... une bastide en Lot-et-Garonne
Urval et la fête du pain
Noaillac / Meilhan-sur-Garonne ... et le canal latéral à la Garonne

Sites favoris


Fouchepate Blog
Fouchepate Boîtes 2
Fouchepate Boîtes1
CHEMIN FAISANT
FloreAlpes
Fleurs
Fête à Léo
François du Tursan
Tables de fêtes (cuisine)
Pause café (cuisine)
PIXANNE Photographies
Randomania
Les lavoirs
Rando Le Pout
Noémi
Eraldica Occitana
Destruction frelons asiatiques

Amis


estella
opaysdeshumains
papatrek


Newsletter

Saisissez votre adresse email



Saints du jour