A la découverte des chemins de Gironde et d'ailleurs ...

Séjour dans le Gard du 9 au 16 septembre 2018 / Saint-Rémy-de-Provence et Beaucaire

Jeudi 13 après-midi ... suite

Beaucaire en Terre d'Argence

 

Terre d’Argence = terre qui à la couleur argent

En ce qui concerne le nom de "terre d’Argence" la Société d’Histoire et d’Archéologie de Beaucaire (SHAB) précise que s’il n’y a aucune aucune explication officielle il y en aurait par contre deux officieuses : le terme "Argence" viendrait du latin "argentéus" argenté dans le sens "riche". L’histoire générale du languedoc donne " Ager argentèus" (terre argentée) mais aussi "terra Argenciae" (terre de l’argent-terre de richesse) en parlant du territoire de Beaucaire. Ce terme apparaît dès le IX° siècle. L’autre version, toujours officieuse mais très populaire et transmise par l’oralité viendrait du fait que l’abondance de peupliers qui bordent cette région du Rhône laissent miroiter leur feuillage argenté sous l’effet des vents dominants du Nord et du Sud.

Un peu d'histoire ...

Tour à tour ville romaine, médiévale puis classique, Beaucaire fut le théâtre de grands événements dans son histoire avant de s’offrir à nos yeux sous son aspect moderne. Fondée au VIIème siècle avant J.C., Beaucaire est connue comme ville relais de la célèbre voie Domitienne qui reliait l’Italie à l’Espagne (121 avant J.C.). C’est à cette étape que la voie Domitienne se divisa pour desservir les directions d’Arles, de Nîmes, de Remoulins et de Saint-Gilles. A cette époque Beaucaire, qui signifie "belle pierre" s’appelait "Ugernum". Le Moyen Âge marqua un ralentissement de l’extension de la ville. Beaucaire n’échappa pas aux troubles de cette sombre période subissant les invasion des Burgondes, des Goths puis des Sarrazins. C’est à cette époque que se construisit le premier rempart et que s’effectua l’agrandissement du château. Au XIIIème siècle, Louis IX se rendit plusieurs fois à Beaucaire. La ville s’étendit et sa population augmenta. Malgré la Guerre de Cent Ans et les guerres de Religion (XIV, XV et XVIème siècles), le faste et le raffinement de l’architecture s’amplifièrent parallèlement à la richesse des marchands beaucairois. Du XVI au XIXème siècle, la Foire de la madeleine a apporté à Beaucaire un rayonnement international. Dix jours de Foire franche généraient un volume d’affaires comparable à celui du port de Marseille en une année. La Révolution de 1789 n’a pas détruit l’activité des marchands. C’est à cette époque que s’édifièrent les plus beaux hôtels particuliers et demeures dont l’Hôtel de Clausonnette et l’Hôtel de Ville. L’arrivée du chemin de fer et l’arrêt du commerce fluvial ont progressivement anéanti la Foire de la Madeleine. A la fin du XIXème et début du XXème siècle, quelques ouvrages de grande valeur furent construits comme la "banquette", digue de pierre longeant la ville dans sa partie et protégeant le centre ville des crues du Rhône, les Halles alimentaires et Casino municipal, actuelle salle des fêtes. C’est également à cette époque que le Canal fut creusé permettant de relier Beaucaire au Canal du Midi.   Sources  Site officiel de la ville de Beaucaire

Plusieurs circuits se recoupant sont proposés dans le dépliant délivré par l'OT: La ville médiévale (le château, l'église St-Paul ...), Au temps de la Foire de la Madeleine (les hôtels particuliers, la collégiale ND des Pommiers ...) et Beaucaire 1900  (canal, casino, fontaines, halles ...). Le plan peu détaillé signale les bâtiments remarquables par des numéros ... il ne reste plus qu'à parcourir un dédale de rues et ruelles pour les découvrir ... et bien d'autres encore (non mentionnés) ! Quelques uns nous ont échappé, certains nous ont fait tourner en bourrique mais dans l'ensemble nous avons presque tout vu.

Je tiens à remercier la dame habitant l'hôtel de Clausonnette qui nous a gentiment invités à pénétrer dans la cour de l'hôtel et à prendre des photos. Sans oublier le monsieur habitant le même immeuble qui a rajouté que "le patrimoine appartient à tout le monde" ...

 

toutes les photos sont dans l'album


Publié à 23:45, le 25 octobre 2018, dans Sejour Gard, Beaucaire
Mots clefs :




Qui suis-je ?


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos


Gribouille



Mes albums


«  Décembre 2019  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Rubriques


Accueil
Albi
Bordeaux
Cigognes
Creches
Creuse
Divers
Espagne
Estuaire
Festivites
Galette
Gastronomie
Grues cendrees
Journee entiere
La Garonne
Landes
Lot et Garonne
Lozere
Moselle
Parcs et jardins
Pays Basque
Rando urbaine
Randonnee
Sejour Gard
Sejour Gard et Lozere
Sejours decouvertes
Sortie weekend
Vendee
Visite guidee


Derniers articles


ACCUEIL
Kaysersberg et Saint-Hippolyte ... sur la route des vins
Colmar ... marchés de Noël
Saillans ... dans le Fronsadais
Bordeaux ... boucle au départ de la Place Stalingrad
Musée de l'ALAT et de l'Hélicoptère
Challenge du Ruban Rose
Libourne ... ville bastide et vinicole
Séjour en Creuse du 8 au 15 septembre 2019 / Sous-Parsat et Mareilles
Séjour en Creuse du 8 au 15 septembre 2019 / Flayat et Giat
Séjour en Creuse du 8 au 15 septembre 2019 / Sarran et Felletin
Déjeuner-croisière à bord du Sicambre Bordeaux
Semens ... comme des montagnes russes
Tizac-de-Curton ... de vallon en vallon
Villeréal ... une bastide en Lot-et-Garonne

Sites favoris


Fouchepate Blog
Fouchepate Boîtes 2
Fouchepate Boîtes1
CHEMIN FAISANT
FloreAlpes
Fleurs
Fête à Léo
François du Tursan
Tables de fêtes (cuisine)
Pause café (cuisine)
PIXANNE Photographies
Randomania
Les lavoirs
Rando Le Pout
Noémi
Eraldica Occitana
Destruction frelons asiatiques

Amis


estella
opaysdeshumains
papatrek


Newsletter

Saisissez votre adresse email



Saints du jour